La meilleure sélection du Club : 

- L'apnée du sommeil - Symptômes, facteurs de risque, traitements

- La machine PPC contre les ronflements - Comment améliorer son utilisation ?

Syndrome de la tête qui explose
Qu’est-ce que le syndrome de la tête qui explose ?

Le syndrome de la tête qui explose est un trouble du sommeil que l’on classe parmi les parasomnies. Cela signifie que cette anomalie se manifeste entre l’état de veille et le sommeil, lorsque la personne est sur le point de s’endormir. Parmi les parasomnies connues, on retrouve le somnambulisme ainsi que la paralysie du sommeil.

 

En ce qui concerne le syndrome de la tête qui explose, le sujet expérimente une hallucination auditive : un bruit fort, semblable à celui d’une explosion. Parfois, ce bruit s’accompagne d’un flash lumineux et de fourmillements dans la tête. Ce syndrome est indolore et bénin, cependant l’expérience est souvent très mal vécue par les personnes qui en souffrent.

 

 

Qui est concerné ?

Les données concernant le syndrome de la tête qui explose sont rares et imprécises. Il s’agit en effet d’un trouble encore méconnu, bien qu’il fût décrit pour la première fois il y a bientôt un siècle, par le médecin et psychiatre Robert Armstrong Jones.

 

Cependant, une étude récente menée par un docteur en psychologie révèle qu’entre 10 et 18 % de la population est concernée. Le syndrome de la tête qui explose a tendance à se manifester après 50 ans et toucherai d’avantage les femmes que les hommes.

 

Quels sont les symptômes ?

Le syndrome de la tête qui explose est décrit comme une hallucination auditive qui survient entre l’état de veille et le sommeil. Bien que très impressionnant, ce trouble est indolore et bénin.

Le docteur en psychologie a étudié les symptômes de 49 étudiants atteints du syndrome de la tête qui explose. Ils ont vécu un ou plusieurs épisodes, tous alors qu’ils étaient sur le point de s’endormir :

  • Une hallucination auditive souvent décrite comme un lourd objet qui tombe sur le sol, une porte qui claque ou un feu d’artifices.

  • Des flashes lumineux intenses, comme des éclairs.

  • Des fourmillements sur le haut du crâne.

  • Une tachycardie, le rythme cardiaque qui s’accélère.

  • Des manifestations végétatives : difficultés respiratoires, paralysie musculaire.

  • Le sujet est souvent terrifié et a l’impression de faire une attaque cardiaque.

 

Les causes et les facteurs de risque

A ce jour, les scientifiques ignorent l’origine du syndrome de la tête qui explose. Cependant, il semblerait que ce phénomène soit lié au dysfonctionnement de la formation réticulée, qui est la partie du cerveau responsable du cycle veille/sommeil. La formation réticulée est un réseau de neurones qui s’étend tout le long du tronc cérébral.

Comme l’explique le docteur, lorsque nous sommes sur le point de nous endormir, le cerveau éteint un à un les neurones correspondant à différentes fonctions telles que la vue, l’ouïe ou le tonus musculaire. Un peu comme un ordinateur qui éteint un à un ses programmes.

Pour des raisons que l’on ne connaît pas encore, dans le cas d’un trouble de type parasomnie, au lieu d’éteindre les neurones, le cerveau les enclenchent. En réalité, la plupart des personnes expérimentent ce phénomène. C’est par exemple le cas lorsque nous avons la sensation de tomber au moment de l’endormissement.

 

Dans le cas particulier du syndrome de la tête qui explose, il semble que l’ouïe soit connectée de manière soudaine et dysfonctionnelle. C’est ce qui causerait l’hallucination auditive décrite par les personnes atteintes du trouble.

Tout comme les causes, les facteurs de risque restent théoriques. Cependant, il semblerait que les personnes atteintes de troubles du sommeil tel que l’insomnie soient davantage exposées. Plus particulièrement, ce sont les personnes atteintes de paralysie du sommeil qui semblent avoir plus de probabilités d’expérimenter le syndrome de la tête qui explose. Cela s’explique par la similitude des deux troubles, tous deux étant des parasomnies.

En ce sens, si une personne expérimente le syndrome de la tête qui explose une première fois, il est très probable que le phénomène se reproduise. Cependant, les épisodes restent sporadiques, un peu plus de dix épisodes au cours de la vie sont généralement enregistrés.

Il semblerait également que les personnes sujettes au stress ou à l’anxiété aient une plus grande probabilité de souffrir de ce syndrome qu’une personne sereine. En ce sens, la fatigue et la privation de sommeil sont également considérés comme des facteurs aggravants.

Pour résumer, tout ce qui peut nuire à la qualité du sommeil peut éventuellement déclencher le syndrome de la tête qui explose. On peut donc faire la conjoncture qu’un mode de vie stressant, le surmenage ou des horaires décalés puissent être à l’origine la manifestation du trouble. Selon l’étude réalisée par le docteur, le syndrome a tendance à se manifester chez les sujets qui s’endorment sur le dos. Notons que la même observation est faîte dans le cas de paralysie du sommeil. Cependant, les médecins ne sont pas en mesure d’expliquer ce possible lien de cause à effet.

Diagnostic et traitements

Très peu de personnes atteintes du syndrome de la tête qui explose consultent un médecin. C’est entre autre pour cela qu’il y a à ce jour très peu de données sur ce trouble.

Dans certains cas, le médecin peut effectuer une polysomnographie, c’est-à-dire un examen du sommeil. Cependant les résultats ne révèlent généralement rien d’anormal. Tout comme l’évaluation neuropsychologique qui peut parfois être pratiquée. Le syndrome de la tête qui explose semble être un dysfonctionnement sporadique dont l’expérience est le seul symptôme qui puisse être diagnostiqué.

Ce syndrome étant peu connu, aucun traitement n’est à ce jour disponible. Cependant, étant donné son lien étroit avec la santé émotionnelle du sujet, des antidépresseurs peuvent lui être proposés. Toutefois, la plupart du temps, une mesure moins drastique est suffisante. On recommande à ce titre :

  • La pratique de la méditation ou de la relaxation.

  • Avant de s’endormir, des exercices de respiration.

  • Respecter des horaires fixes pour le coucher et le lever.

  • Eviter tout ce qui peut gêner le sommeil comme les sources lumineuses et le bruit.

 

Si vous pensez souffrir du syndrome de la tête qui explose, consultez un médecin dès que possible. Bien que ce trouble soit bénin, il n’en reste pas moins traumatisant pour de nombreuses personnes. Une explication donnée par un professionnel de la santé peut vous permettre de rationaliser les peurs liées au coucher que vous pourriez expérimenter.